vendredi 11 décembre 2009

Ciel vert sur le monde (III) : vers une nouvelle Terre avec l'intrication d'Urantia ?

par Jean-Jacques Courtey, Docteur en Géographie Economique
_________________________

L'interprétation de Copenhague en mécanique quantique avec "la fonction de l'onde", ainsi que l'intrication quantique - une modification quantique d'un électron créé simultanément avec un autre a une influence sur ce dernier - et son dérivé, la théorie des multimondes, doivent maintenant être popularisées. Par théorie des multimondes, on vise des mondes parallèles sur lesquels nous existons simultanément, mais avec un destin qui est souvent très différent, voire opposé.

Existe-t-il un passage ou un lien entre ces mondes ? A priori, puisqu'ils sont parallèles, on pourrait penser qu'ils ne se rencontrent jamais. Et pourtant, il semble bien que si justement ! La méthode la plus simple de contact est le vortex d'énergie, symbolisé par la spirale, un peu comme celle qui vient d'être observée pendant 2 minutes par des milliers de gens en Norvège, scientifiques compris, dans la nuit du mercredi 9 au jeudi 10 décembre 2009.

Que peut-il se passer lorsqu'un vortex d'énergie apparaît en un endroit connu pour abriter un gigantesque trou - donc un libre passage - dans la stratosphère, nous voulons parler du Pôle Nord ? Eh bien, cela peut affecter ou même inverser tout simplement la polarité de la Terre, et provoquer de façon collatérale une inversion dans toutes les activités humaines et leurs manifestations financières , économiques ou politiques. Et ce jeudi 10 décembre 2009 pourrait marquer le début d'un flot incroyable et instoppable de renversements de situations, à faire frémir les darwinistes déjà devenus craintifs.

Qu'un missile Boulava russe en explosant ait pu provoquer un immense vortex visible à plusieurs centaines de kilomètres - ce qui est peu probable, malgré les démentis initiaux contredits par une confirmation d'on ne sait quelle source - ou que ce vortex ait une autre origine importent peu à la vérité. Ce qui compte, c'est uniquement la mise en place du vortex.

C'est pourquoi, la question de l'intrication éventuelle d'Urantia, l'anti-Terre des Grecs, avec la Terre justement, pourrait se poser avec acuité dorénavant.
La fin de l'histoire des Hommes fondée sur les mythes et les petits arrangements des agrégats bibliques depuis le roi Josias avec le "gommage" notable, mais oublié, d'Ashera, l'épouse de Yahvé (620 av. J.-C.), pourrait être l'élément fondamental de ce grand changement. Une autre histoire s'annoncerait ainsi dans un cadre géographique également renouvelé.

Avec le vortex et son rayonnement irradiant, c'est toute l'enveloppe terrestre qui peut être couverte par une sorte de "cape électro-magnétique". La Terre est donc désormais "capée".

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire