mercredi 16 décembre 2009

Le mécanisme d'Anticythère, Vénus, Hermès, et Urantia (Urania)

par Jean-Jacques COURTEY, Docteur en Géographie Economique
__________________________


On a pu déchiffrer à ce jour la presque totalité des 2200 inscriptions du mécanisme d'Anticythère (87 av. J.-C.). Il fut découvert pour la première fois dans une épave entre Cythère et la Crète le 4 avril 1900 sans être identifié comme une "machine", puis redécouvert pour ses particularités singulières en 1902. Seules 5% des inscriptions restent inconnues.
Mais il semble que l'on n'ait toujours pas clairement compris le vrai sens du texte astronomique qu'il comporte à l'avant, jugé "curieux" avec ses références à Vénus, à Hermès et au zodiaque.
Le plus étrange, c'est que les Hommes ne semblent toujours pas avoir saisi que l'astrologie - séparée de l'astronomie seulement depuis 1666 - est avant tout une "langue", celle du cosmos.

L'Université de Yale (USA) a démontré en 1959 qu'il s'agissait du premier calculateur astronomique de l'Histoire, et a pu déchiffrer jusqu'à 900 caractères environ.
Depuis peu, l'avènement de nouvelles technologies a permis d'aller plus loin. Ainsi, une tomographie de forte résolution - scanner à rayons X - réalisée en l'an 2000 par l'université de Cardiff (Pays de Galles, Royaume-Uni), a permis d'en donner une image tridimentionnelle extrêmement précise, et de faire apparaître le reste des caractères.
Contrairement à ce qu'on pensait de prime abord, le mécanisme d'Anticythère ne comporte pas trois cadrans, mais quatre au minimum !
Les deux plus grands permettent de calculer la position du Soleil et de la Lune, tandis que le plus petit indique les phases de la Lune. Pour ce qui est du quatrième, le mystère demeure jusqu'à maintenant quant à la planète dont il permet d'établir la course.

Personne, semble-t-il, n'a fait le lien avec l'anti-Terre des Grecs, Urantia (Urania), dont le mouvement de rotation pourrait être inverse du nôtre, tout comme Vénus, la soeur de la Terre d'ailleurs à laquelle elle est comparée à l'avant du mécanisme. Alors, nous soulevons cette question.
Par ailleurs, une course plus rapide que celle de la Terre semble être évoquée, du fait de l'allusion à la rapidité d'Hermès, et qui pourrait peut-être être de même type que celle de Vénus justement (avec son cycle complet de 224,7 jours en perception vénusienne, contre 243 en perception terrestre). Rappelons que l'atmosphère de Vénus est composée essentiellement de CO2 (96,5%) et d'azote (quasiment 3,5%), et d'autres constituants moléculaires mineurs dans ses nuages. Egalement la température moyenne du sol d'abord estimée à 55° C, a été remontée à 487°C ces dernières années.
Là aussi, il faut faire la distinction entre la perception sur une autre planète et la perception terrestre, en n'oubliant pas de supprimer le rôle des filtres : par exemple, Vénus nous apparaît uniformément orangée, parce qu'elle est photographiée à travers un filtre orange !

Nous ne suggérons bien sûr que de modestes et éventuelles pistes d'éclaircissement. Chacun reste libre de voir autre chose dans le quatrième cadran de la machine d'Anticythère, ou même peu de choses comme le simple moyen de faire le lien avec les quatre ans d'une olympiade - actuellement.
Pour autant, l'Université d'Athènes qui étudie également cet objet, grec ou de Nouvelle Grèce ne l'oublions pas, a déjà fait de notables avancées. Et nous sommes impatient de connaître ses dernières conclusions.
Peut-être faudrait-il davantage étudier le "mode d'emploi" du mécanisme situé à l'arrière de cet objet, qui reconstitué fait 21 cm de long, pour 16 de large, et 5 cm d'épaisseur environ - format approximatif d'une enveloppe à soufflet ?
Nous le ferions bien volontiers, mais nous ne disposons pas physiquement de la "machine".
Quoi qu'il en soit, ceux qui la détiennent ne doivent pas oublier de remonter son mécanisme composé de 82 pièces, similaires à des pièces d'horlogerie - avec ses roues et ses engrenages -, comme une horloge des temps anciens justement, avec la petite manivelle jointe.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire