lundi 28 décembre 2009

Ciel vert sur le monde (IV) : Anciennes croyances, Urantia, "Monde-miroir" et "cosmo-géographie"

par Jean-Jacques COURTEY, Docteur en Géographie Economique

_____________________________


Fort peu de gens croient encore que le ciel et la terre furent créés par la Trinité le 26 octobre 4004 avant Jésus-Christ à 9 heures du matin, et ce même parmi les Croyants.

Au même moment, la théorie de l'évolution des espèces tend à faire place à une théorie opposée, celle de l'involution, qui ferait du chimpanzé ou de la guenon, ou encore de l'orang-outan (littéralement, "homme de la forêt" en malais) et de sa femelle, des descendants de l'être humain au contraire.

De toute façon, ces créations contradictoires et successives de l'esprit humain ont fait leur temps.



Si la seule vraie loi terrestre, sous sa forme brute originelle, ou sous son aspect sophistiqué mais néanmoins brutal et trompeur, reste la loi du plus fort, alors l'homme ou la femme n'ont rien d'unique dans l'univers et ne peuvent prétendre à aucune suprématie dans le cosmos. Car il apparaît évident qu'il ne peut qu'exister d'autres êtres capables de les battre à leur propre jeu primitif.

De même, si la logique binaire sclérosante et limitative est la seule qu'ils aient vraiment été capables de développer après des millénaires et des millénaires de soit-disant évolution, ils pourraient dès lors être considérés comme insignifiants en regard de lois de l'univers autrement plus développées.
Et il est à souhaiter que leur vie ne se résume pas qu'à une succession de 0 et de 1.



Urantia (Urania), l'anti-Terre des Grecs anciens est la planète-miroir de la Terre. Et à son égard, se pose de manière réactualisée "le problème d'Ozma", mis en avant par les physiciens spécialistes de l'anti-matière dans les années 60. Par ce nom d'Ozma, eux qui cherchaient désormais à entrer en contact avec d'autres êtres intelligents du cosmos, faisaient une allusion au monde parallèle féérique du magicien d'Oz créé par Frank Baum.

Le problème actuel est le suivant : que se passerait-il si nous pouvions entrer en contact avec les habitants d'Urantia, voire leur serrer la main ? Nous désintègrerions-nous, ou au contraire pourrions-nous vivre côte à côte ? Et, est-ce pour cette raison tenant à la sécurité et à la survie que l'on n'est pas entré en contact direct avec les habitants de la Terre jusqu'à maintenant ? De même, la vision de notre double pourrait transformer radicalement notre conception du monde. Et finalement, ceux qui seraient le moins surpris seraient les jumeaux, triplés ou autres multiples.



Ce monde-miroir n'est pas sans faire écho aux paroles du Christ dans son sermon sur la montagne : "Ne jugez point, afin que vous ne soyez point jugés". "Car on vous jugera du jugement dont vous jugez, et l'on vous mesurera avec la mesure dont vous mesurez". [Evangile selon Saint Mathieu, Chapitre 7, versets 1 et 2]

"Les étoiles dans leur course combattent pour l'homme juste !", selon une antique loi de la sagesse chinoise.

Lorsqu'une paire "particule-antiparticule" se désintègre, la stabilité du vide (La Source) un instant menacée se voit restaurée. Il nous faut donc partir à la découverte d'un "monde-miroir", avec une matière qui remonte le temps, d'où la curieuse asymétrie de l'anti-matière par rapport à la matière.



Une nouvelle Terre est désormais en place depuis la nuit du mercredi 9 au jeudi 10 décembre 2009, avec le phénomène sans précédent qui s'est déroulé au-dessus de la Norvège : la mise en place d'une gigantesque spirale à ondes scalaires dans le ciel du Pôle Nord, en fait un vortex.

Et 2010 sera l'année 0 d'une ère nouvelle, celle de la "cosmo-géographie", domaine privilégié des analyses spectrographiques entre autres, dans un contexte de nouveau positionnement ou de repositionnement de certains astres. Car ces derniers doivent maintenant se stabiliser dans de nouveaux points d'équilibre gravitationnel, ce qui entraînera à tout le moins d'importantes perturbations électromagnétiques.

Un phénomène d'entropie caractérise donc actuellement notre univers terrestre, qui vit un nouveau commencement.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire