vendredi 29 octobre 2010

Dieu ou le Soleil peuvent être facétieux III : les Humains sont peu perspicaces !

par Jean-Jacques COURTEY, Docteur en Géographie Economique

_________________________


Dieu est dubitatif concernant les Humains, qui à son sens ne comprennent pas grand chose à ce qu'il veut leur transmettre ou leur demander. Même les animaux des forêts, par exemple, sentent mieux où il veut en venir avec la Création. Mais cela l'homme ne l'a toujours pas compris ni intégré.
Il pense d'ailleurs qu'il est seul être vivant doté d'intelligence et de parole. Car il est connu, selon lui, que les animaux sont "bêtes" (d'où la dénomination qu'il leur a donnée), et incapables de parler comme nous... à l'exception des perroquets, des mainates, mais aussi des corneilles ou de certains corbeaux, ou d'autres animaux plus discrets que nous n'aurions pas remarqués.
Mais pour nous, il s'agit plus alors d'imitation que de réelle capacité de langage. En fait, c'est vrai qu'ils nous imitent volontiers...pour se moquer de nous généralement, et de notre inaptitude à les comprendre, alors que c'est si simple.
L'homme - ou la femme - croient presque toujours qu'ils paient les effets de leur bonté, alors que c'est exactement le contraire !

Les Humains pensent fréquemment que le monde environnant est d'une affligeante banalité, à leur image. Mais c'est diamétralement le contraire en réalité, grâce à Dieu justement, et à la richesse de la Création dans sa diversité et sa multiplicité.
Le "vrai monde", avec son soleil, ses océans et ses volcans, est bien plus extraordinaire et magnifique, voire troublant, qu'on ne nous le laisse péniblement entrevoir par ignorance...ou par crainte.
Ainsi sur notre planète, 5% seulement des créatures ou de la flore sous-marines sont scientifiquement connus et répertoriés à ce jour.
Le royaume de Poséïdon (Neptune) a donc gardé 95% de ses plus grands secrets. L'homme ignore ce qui se passe réellement dans les abysses : y-a-t'il vraiment un "Léviathan" capable de provoquer un cataclysme terrestre, ou d'autres choses encore ? Or les abysses font tout à fait partie de "sa" planète. Mais malheureusement, il peut difficilement aller en dessous de 6600 m, et surtout y demeurer suffisamment longtemps. Sa technologie sous-marine reste en effet globalement insuffisante. Et peut-être est-ce mieux ainsi pour la préservation des grands fonds marins !


De la théorie quadrimensionnelle de l'espace-temps (Einstein), à celle du "Big Bang" (expansion de l'univers), ou à son opposé le "Big Crunch", nos scientifiques sont empêtrés dans des contradictions et des incohérences.
On sait par exemple que le noyau central de la Terre vibre à 7,8 cycles par seconde (7,8 Hz), à l'instar du corps humain. Les deux sont donc syntonisés.
Que se passerait-il si la vibration du noyau central s'élevait jusqu'à 11 ou 13 Hertz, sous l'effet de l'incursion incontrôlable de flots de plasma solaire dans notre atmosphère ? Comment le corps humain le supporterait-il, et combien de temps ? Personne ne parle jamais de ce type de recherches pourtant urgentes.
L'antique secret viking de "l'önd" (mot dont provient le terme scientifique d'onde), fait écho à la théorie du multivers, univers multiple, qui vient d'être redécouvert par Stephen Hawkins (né en Angleterre à Oxford,en 1942).
Mais il est vrai qu'il entrevoit les conséquences de cette théorie davantage comme un crépuscule des hommes, que comme "le crépuscule des Dieux" nordique - le "Ragnarök" résultant du combat entre le feu et la glace, aux abords du Pôle Nord, dans l'Atlantique Nord, entre autres.


De plus, pour Hawkins, il n'est sans doute ni judicieux ni souhaitable que l'homme cherche systématiquement à entrer en contact avec les intelligences non-terrestres de l'univers. Car il craint, que le contact ne finisse vraiment par s'établir à sa plus grande surprise...mais aussi à son plus grand détriment.
En d'autres termes, si l'homme parvient sans difficulté à être le plus grand prédateur de sa planète, il n'est en effet pas certain qu'il conserverait ce statut darwinien - dont il est secrètement fier en fait -, face à ce qui pourrait venir à lui, sans être attendu. Il pourrait clairement être subjugué, voire plus.
Rappelons-nous les écrits bibliques concernant les Nephilim, ces géants et ces héros antiques, dont il est dit qu'ils étaient les enfants des anges déchus et des femmes de la Terre qu'ils avaient trouvé belles et à leur goût (Livre d'Enoch) !
Certains comme les Réphaïm de Canaan étaient clairement devenus anthropophages, lorsqu'ils n'eurent plus rien pour satisfaire leur appêtit "d'ogre". Ces êtres qui mesuraient pour les plus petits, aux alentours de 2,65 m de haut, en arrivaient ainsi à se manger entre eux.
Ils furent détruits sur l'ordre de YHWH (Yahvé), lors de la conquête de Canaan par les Hébreux qui avaient suivi le défunt Moïse.


Car, après avoir pris la succession de son père, El, dieu du désert et de la guerre, YW était devenu le célèbre YHWH, selon les sources archaïques. Et fort logiquement, il dirigeait les Elohim, c'est-à-dire des êtres plus puissants que le Léviathan lui-même - un grand reptilien doté d'une à sept têtes selon les sources.
Il avait interdit que l'on reproduise son visage de quelque façon que ce soit, même sous forme de triangle. Et il semblerait que seul Moïse ait eu le privilège de pouvoir le contempler, lorsqu'il lui donna les Tables de la loi.
On ne sait pas grand chose de lui, si ce n'est qu'il adorait son épouse Aschéra, des représentations archaïques les montrant se tenant joyeusement par le coude.
Josias, roi de Juda (640 -609 av. J.-C.), qui fut le promoteur du monothéisme biblique commit d'ailleurs l'impertinence de l'oublier. C'est sur son instigation personnelle que les prêtres babyloniens travaillant à l'écriture de la Bible, l'ont carrément gommée. En faisant cela, il a complètement brouillé la connaissance de YHWH pour les 2630 ans qui ont suivi, jusqu'à maintenant. Mais lorsqu'il eût à combattre le pharaon Nékao II (610 - 595 av. J.-C.) à Méguiddo (Israël), Josias fut vite subjugué par les unités d'élite des chars égyptiens ("Horus", "Seth", ou autres). Voyant qu'il perdait la bataille et surtout qu'il allait être tué, il prit peur et implora YHWH de l'aider. On a souvent pensé que son dieu l'avait ignoré, mais ce n'est pas vrai. Il lui répondit ceci : "Invoque mon épouse Aschéra que tu as bafouée, et demande lui pardon, elle lèvera alors pour toi ses vents divins, et te sauvera d'une déroute totale et d'une mort certaine. Si tu ne le fais pas, tu trépasseras !" Comme Josias trépassa, on devine aisément qu'il mourut de son obstination vaniteuse et idiote. Depuis cette époque, on prend bien soin de respecter Dieu, de lui obéir, et de l'encenser !


A titre d'épilogue, le seul défaut de l'adhésion d'Hawkins à la théorie du multivers c'est que, selon lui, elle rend Dieu inutile pour expliquer la Création. Il n'est pas certain que Dieu apprécie grandement cette affirmation un peu rapide. Après tout, même les Vikings qui croyaient au multivers bien avant lui, vénéraient simultanément les divinités et Wotan (Odin), le dieu suprême. Cette vision du monde avait même renforcé leur croyance, et non le contraire.

Si finalement Dieu attendait simplement des hommes d'être mieux identifié, compris, et distingué d'un régent, il pourrait penser que ces derniers ont complètement échoué dans cette entreprise. Ils l'abordent systématiquement de travers et de façon nébuleuse. Ils semblent fréquemment fuir sa source de lumière, alors même que celle du Soleil se rapproche plus que jamais de leur propre personne. Et ce n'est pas là le moindre des paradoxes !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire